Imprimer (nouvelle fenêtre)

Non collectif

Caractéristiques générales

Longtemps considéré comme un mode d’assainissement peu satisfaisant voire dépassé, l’assainissement non collectif (ANC), dans sa conception moderne, constitue une véritable alternative à l’assainissement collectif et peut atteindre un même niveau de dépollution que l’assainissement collectif. Dans un milieu rural, à habitat peu dense, il se justifie pour des raisons évidentes de coût.

Caractéristiques

L’assainissement non collectif (ANC) est un dispositif d’assainissement permettant aux habitations non raccordées au réseau public d’assainissement collectif, d’assurer de manière autonome la dépollution de leurs eaux usées domestiques avant leur rejet dans le milieu naturel.

Le système d’assainissement non collectif appelé également assainissement individuel, ou assainissement autonome, ne doit pas recevoir les eaux de pluie. C’est un point fondamental pour garantir son bon fonctionnement.

Représentation dans le Département

Sur les 513 communes du département, 117 représentant 39 909 habitants relèvent intégralement d’un assainissement de type non collectif.

Sur les 396 communes majoritairement en assainissement collectif, on peut estimer qu’environ 88 100 habitants sont encore en assainissement non collectif et le resteront pour la plupart car trop éloignés du réseau d’assainissement. Il est admis qu’au delà de 35 mètres de canalisation pour raccorder une habitation, l’opération n’est pas économiquement raisonnable.

Fin 2015, 9 % de la population du département est ainsi en assainissement individuel. Ce chiffre devrait chuter dans les prochaines année avec la création de nouveaux systèmes d'assainissement collectif, et extensions de réseaux de collecte existants.

Sur la base des différentes études de schéma d’assainissement, plus de 90 % des installations d’assainissement autonome sont non conformes par rapport à la réglementation.

Retour au menu